3 étapes simples pour reconnaître nos réels sentiments et besoins

Comment faire lorsque nous avons à gérer des émotions peu confortables ?

malheureux

Voici un processus en 3 étapes:

Reconnaitre notre sentiment réel et le besoin qui en découle

  1. Observez concrètement les faits, sans juger, sans critiquer. Regardez la scène comme une caméra le ferait.
  1. Comment je me sens avec ce qui m’est dit, quel est mon sentiment ?
  1. Je reconnais le besoin qui se cache derrière mon sentiment et je cherche des solutions concrètes pour l’apaiser.

Pour illustrer cela…

Voici une expérience vécue il n’y a pas très longtemps, qui illustrera bien la façon de procéder.

Je me trouvais en famille et nous avons abordé un sujet sensible, l’éducation des enfants. J’ai reçu leur message d’une façon très violente. Dans un premier temps je me suis braquée et la conversation tournait au vinaigre, je me sentais jugée là au milieu. J’ai dû vraiment prendre du recul, respirer profondément pour revenir en mon centre et bien m’ancrer pour communiquer ce que je ressentais d’une autre manière.

L’un des secrets de la communication consciente, est de parler de ses propres sentiments, de ce qui nous touche. « Lorsque vous me dites cela, je me sens une très mauvaise mère, je me sens nulle, alors que j’ai fais de mon mieux étant donné les circonstances ». En une seule parole, je me suis reliée à moi, et ma famille a complètement changé d’attitude. La conversation est devenue empathique, constructive.

dechire papiercitation3

Leurs messages ont pris une tournure positive, cela a ouvert la conversation et tout le monde s’est détendu. Un pont s’est créé entre eux et moi par le cœur, et c’est à cela que les humains aspirent.

Après coup, il est important de voir pourquoi nous avons été mal face à ce qui a été dit. J’ai donc compris qu’une partie de moi se sent coupable et que j’ai besoin de mettre de l’amour et de la compassion là-dessus.

Une vraie écoute empathique

La communication consciente est une pratique au quotidien, cela nécessite une vraie écoute empathique. C’est à dire écouter ce qui est, accueillir sans interpréter.

Ce n’est pas facile car c’est une nouvelle façon de s’écouter, d’écouter le monde et d’interagir, on n’a pas été éduqué ainsi. C’est une voie pour le bonheur dans la relation.

Bonheur d’être compris vraiment dans nos sentiments profonds, d’être dans une relation vraie et saine ou le but est d’élever chacun, et surtout, vous l’aurez compris, de prendre soin de soi et de ses besoins.

Les demandes masquées

Un point également important dans la communication consciente, ce sont les demandes. Combien de fois faisons-nous une demande masquée ?

Ce n’est pas de la manipulation volontaire, mais l’autre peut se sentir floué. Et combien de fois, si nous n’avons pas été clair, le retour est tout aussi déformé ?

A partir de maintenant osons…

Osons être nous-même, osons dire ce que nous ressentons et avons besoin réellement. Evitons de tourner autour du pot parce que nous avons peur de décevoir, parce que cela ne se dit pas, ne se fait pas, par peur de l’étiquette des autres, de la pression de la société etc.

En plus nous gagnerons du temps à faire des demandes claires, et nous avons ainsi le maximum de chance que l’autre réponde de façon aussi transparente.

Un petit exercice pour vous…

Si vous deviez nommer un de vos besoins là maintenant, quel serait-il ?

Comment pourriez-vous en prendre soin ?

Comment feriez-vous une demande juste et vraie à vos partenaires de vie, s’ils sont impliqués dans votre besoin ?

Je vous invite à partager vos réponses dans les commentaires ci-dessous!

Passez une merveilleuse journée, à l’écoute de votre Etre.

Evelyne

 Crédit photo: Flickr: pier1970 / ayresphotography


Recherches utilisées pour trouver cet article:comment juger sans sentiments, image et parole pour de sentiment, une famille parole, reconnaitre les vrais sentiments, parole sur la famille, parole pour une photo de famille, Parole pour La famille, parole pour famille, Joli image avec parole pour montre a mes amis et famille que je les aime, ai je de reel sentiment

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

4 comments

  • malleret françoise on 3 avril 2015 at 12 h 25 min said:

    depuis que je vous je fais le maximum pour communiquer avec les autres.j’ai moins peur de mes émotions et j’arrive peu à peu à m’ ouvrir plus facilement
    merci à vous et bonne journée

  • Kathy on 2 juin 2015 at 13 h 19 min said:

    Aïe, je suis « la reine » des demandes masquées… et forcément, je n’ai jamais le retour voulu.
    Je pense que c’est juste une peur du « non ».
    C’est risible, parce que, moi aussi je dis « non » et personne n’en meurt.
    Il va falloir que je travaille là-dessus 🙂

    • Evelyne Fardel on 5 juin 2015 at 15 h 12 min said:

      Hello Kathy, et merci pour ton commentaire. Si tu fais de l’auto-dérision avec bienveillance pour toi c’est parfait, mais je en trouve pas que ce soit risible de ne pas oser demander ce que l’on souhaite réellement. Combien sommes-nous à faire cela? On ne nous a pas appris, étant petit, à savoir reconnaître ce que nous avions besoin et à le formuler de façon consciente, et là je parle de communication non violente.

      Un exercice pour toi? prends une situation ou tu as voulu demander quelque chose et où tu l’a dévié. Demandes-toi qu’est-ce que tu aurais voulu demander, et cela tu peux le noter c’est encore plus facile. Tu avais peur que l’on te dises non pour quelles raisons? et là tu notes tout, même les choses les plus bizarres. Ce sont justement ces axes-là dont il faut que tu prennes soin pour oser être toi.

      Si tu as un exemple concret à partager, une situation qui demande de l’aide et de l’éclairage, n’hésite pas. Le partage fait avancer tout le monde.