En prenant conscience de cela, vous faites un pas de plus vers le bonheur

Dans cet article: Connaissez-vous le corps de souffrance? Cette partie de nous à laquelle nous nous identifions inconsciemment et qui nous fait tant du mal? lisez cet article pour comprendre ce que c’est et comment s’en défaire.

L’autre jour, j’étais avec un ami dans un café, nous discutions tranquillement de choses et d’autres. Après avoir terminé notre verre, nous nous sommes dirigés vers la sortie. A peine avons-nous passé la porte de l’établissement, nous avons été interpellés par deux hommes assis à une table dehors.

Ceux-ci voulaient absolument boire un verre avec mon ami, nous nous sommes donc approchés d’eux pour les saluer, lorsque j’ai tendu la main pour saluer la deuxième personne, celui-ci s’est levé subitement et m’a empoigné sans raison, il m’a regardé fixement quelques secondes avec des yeux emplis de colère, m’a relâché et s’est rassis.

Mais pourquoi cet homme a-t-il réagi ainsi?

Il m’a fallu quelques secondes avant de comprendre ce qui s’était passé :

Son corps de souffrance s’est activé un court instant.

Mais qu’est donc le corps de souffrance?

Le corps de souffrance est un champ d’énergie de basse vibration, il est l’accumulation de toutes nos souffrances du passé.
Il possède sa propre intelligence primitive, un peu comme un animal rusé dont le principal objectif est la survie.
Le mental se nourrissant des pensées, le corps de souffrance lui se sustente de douleurs émotionnelles. Il raffole des situations rappelant une perte ou un abandon ou toutes autres pensées négatives.

Le corps de souffrance peut-être latent le 90% du temps. Chez une personne profondément malheureuse en revanche, il peut être actif 24h sur 24.

Chez les enfants, le corps de souffrance actif se manifeste généralement par des plaintes répétitives, chez d’autres personnes cela peut-être plus agressif. Il peut même amener la personne à être violente.

Le corps de souffrance de cet homme est visiblement actif

Il suffit de peu de chose pour l’activer, une simple pensée ou une remarque innocente d’un proche suffisent bien souvent à le réveiller. Rappelez-vous de l’expression: « démarrer au quart de tour… »

Comment  s’en défaire?

Etre conscient de son existence, le fait de savoir et de le reconnaître suffit pour désamorcer cette identification. Soyons attentifs aux signes (d’irritation, d’impatience, de colère, de dépression…) indiquant que le corps de souffrance se réveille. Lorsque nous cessons de nous identifier à lui, la dissolution de cette énergie négative commence.

Vivre l'instant présent permet de désamorcer l'identification au corps de souffrance

 

 

Source de l’article:
Eckhart Tolle
Le pouvoir du moment présent – Guide d’éveil spirituel

Nouvelle Terre – L’avènement de la conscience humaine

Crédit photos: flcikr:GregPC / NOV-A-KA-IINN

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

2 comments