l’acceptation de soi débute par l’acceptation des autres…tels qu’ils sont

C’est article participe joyeusement à la 55ème édition du festival à la croisée des blogs, dont le thème est proposé par «mon frère de blog Jonathan» du site: Méditer pour être heureux, dont voici l’article de lancement.

L’enfer c’est les autres » disait Jean-Paul Sartre…

Mais ne dit-on pas que les autres sont des miroirs de nous-mêmes ? Dans ce cas, l’enfer c’est aussi un peu nous-mêmes ? Mais cela nous avons tendance à l’oublier…

Nous sommes sur terre pour vivre notre vie… jusque là rien de nouveau;-) Et qu’est ce qui caractérise la vie ? Tout ce qui est vivant croît, grandit, évolue et lorsque cela cesse de croître (stagne) c’est la mort.

Il est donc nécessaire de grandir pour vivre et avancer dans notre vie…

A l’exemple de la fleur, la vie nous pousse à grandir et à nous épanouir

C’est là qu’intervient notre entourage, notre famille, nos amis, nos collègues, car comment pourrions-nous grandir intérieurement si nous n’avons pas d’interaction avec d’autres personnes?

Ou si tous les échanges avec autrui se passaient joyeusement sur une petit nuage rose sans possibilité de titiller nos faiblesses intérieures ?

Si nous n’avions aucun contact avec autruie, nous n’aurions aucun moyen de prendre conscience de nos blocages intérieurs, de nos colères, de nos ressentiments, de nos rancunes?

Sans défit à dépasser, nous pourrions nous dire : «  Pourquoi donc élever ma conscience puisque ma vie est agréable ainsi ? Je n’ai pas d’effort à faire et tout roule pour moi, pourquoi donc changer ?»

Heureusement, la vie a plus d’un tour dans son sac pour nous faire grandir.

C’est pas moi, c’est les autres

Les autres sont là pour actionner nos blocages intérieurs afin que nous puissions prendre conscience et guérir nos blessures intérieures afin d’ avancer sur le chemin de notre bonheur et de notre liberté.

C’est un peu comme si nous avions tous un gros bouton bien en vue au milieu de notre front, et que seul l’inconscient des autres personnes peut le voir et savoir ce qu’il réveille en nous lorsqu’on l’actionne.

Par exemple, imaginez la situation suivante: l’inconscient de votre interlocuteur voit un magnifique bouton rouge « colère » au milieu de votre front, un brin malicieux, il trouve toujours une ruse pour l’activer.

Imaginez un peu le genre de bouton que notre inconscient pourrait voir…

Un ou deux mots mal dosés et paf… il y a la grosse colère qui monte… vous imaginez la scène ?

C’est également vrai dans l’autre sens, si j’appuie inconsciemment sur le bouton chez mon interlocuteur, son blocage intérieur va se réveiller et dès lors je l’aide à révéler ses blessures intérieures

Tout ce que je peux montrer du doigt chez l’autre c’est ce qui n’est pas équilibré chez moi.

Lorsque nous pointons l’index pour condamner, critiquer, accuser quelqu’un, nous avons tendance à oublier que trois autres doigts pointent en arrière: vers-nous-même…

Tous pour un et…tous en un…

Des études scientifiques ont démontré que nous sommes tous reliés, nous formons tous à quelque part, une partie d’une seule entité immense.

Par conséquent, si nous n’acceptons pas les autres tel qu’ils sont, comment pouvons-nous nous accepter tels que nous sommes, puisque nous sommes aussi un petit bout de cette personne ?

Il n’y a que la vérité qui blesse…

Avant de m’énerver ou de critiquer autrui, je peux regarder ce que l’autre personne a touché en moi, et par la même, je peux le remercier d’avoir révélé ce déséquilibre, ce blocage chez moi car ainsi, il me permet de grandir et de m’épanouir dans ma vie.

Joyeux chemin d’évolution à toutes et à tous;-)

 Crédit photos Flickr.com / GregPC

Recherches utilisées pour trouver cet article:lacceptation de lautre, l\acceptation de l\autre, acceptation de lautre, acceptation de l\autre, acceptation des autres, introduction sur lacceptation de lautre, introduction sur l\acceptation de l\autre, l acceptation de l autre, des exemples (moi pour ) sur lacseptation de lautre, acceptation de soi

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

3 comments

  • Jonathan on 22 avril 2013 at 16 h 13 min said:

    Bonjour Bastien,

    Merci pour cet article qui me rappelle une leçon de Bruno Lallement. Ce ne sont jamais les autres qui nous blessent mais c’est ce qu’ils vont réveiller et qui existaient déjà en nous qui blessent.
    Contre toutes attentes, les autres sont une bénédiction afin de pouvoir évoluer et grandir, cela change beaucoup de choses 😉 Tout le travail à faire est pour nous, ce qui nécessite une bonne dose d’humilité et de rabaissé un peu son ego pour l’accepter !

    Merci à toi pour cette contribution au festival et bonne semaine ! A+

    • Bastien on 22 avril 2013 at 19 h 47 min said:

      Bonjour Cher Jonathan,

      Merci pour ton accueil;-)

      Oui les autres sont une bénédiction pour nous car ils nous permettent d’évoluer si tout le monde avait la capacité de comprendre tout cela, il n’y aurai plus de guerre sur Terre. Merci d’avoir proposé ce sujet qui nous concerne tout un chacun!

      Belle semaine plein de soleil à toi