le chômage: se reposer lorsque il fait chaud-Suite

Ceci est la deuxième partie de l’article « le chômage: se reposer lorsque il fait chaud » si vous n’avez pas lu le début je vous encourage à cliqueter par ici pour lire le début de l’histoire… Belle lecture.

Cette petite voix dont je vous parlais!

Elle m’a dit quelque chose de fondamental, ce qui a été une clé pour me défaire de ce mal-être.

« Ce que tu portes, ne t’appartiens pas »

J’ai été interloqué par cette phrase, mais j’ai tout de suite compris son sens.

Elle m’a fait comprendre que Le poids que je portais ne m’appartenais pas;

je l’avais attiré à moi, à l’image de cailloux dans un sac à dos qui attirent d’énormes rochers…Ainsi, je m’étais complètement identifié à ce mal-être, croyant que celui-ci m’appartenais.

Je crois qu’une explication s’impose…

Lorsque nous émettons une pensée, celle-ci va s’agglutiner à un groupe de pensée similaire, c’est un peu comme un nuage; les personnes qui pensent « rouge » alimenterons le nuage rouge, tandis que celles qui pensent bleu alimenterons le nuage bleu.

Lorsque nous restons une certaine durée avec une même pensée, nous attirons à nous le nuage de la couleur correspondant à notre pensée et croyons bien souvent que celui-ci nous appartient

C’est la loi d’attraction; J’attire à moi tout ce qui entre en résonance avec mes pensées, mon énergie.

L’égrégore des chômeurs

Dans mon cas, c’est un peu comme si j’avais attiré à moi le nuage de pensées, émotions, mal-êtres, formés par les détresses des chômeurs. (Ce qu’on appelle communément un égrégore) Et avec ce nuage là qui vous suit partout, Il y a de quoi être malheureux, je peux vous l’assurer…

Mais à l’écoute de cette petite voix intérieure, j’ai pris conscience que ces gros rochers ne faisaient pas partie de moi, ils étaient avec moi, mais ne faisaient pas partie de moi, je les avais simplement attirés à moi à cause de mon énergie basse.

Sachant ceci, j’étais soulagé de savoir que je pouvais m’en dissocier. Il suffisait de répéter: »ceci ne m’appartient pas », retrouvant mon énergie vitale, il me fallait maintenant trouver une astuce pour ne plus être touché par cette montagne de mal-être.

Ce qui n’entre plus en résonance se repousse…

J’ai donc repensé à la loi d’attraction: si tout ce qui entre en résonance s’attire, c’est vrai aussi pour son contraire

Donc j’ai décidé de voir les choses de manière plus positives, changer d’énergie pour ne plus attirer ce poids écrasant.

je me suis alors posé la question…

Qu’est ce que je peux faire avec plaisir maintenant que j’ai du temps que je ne pouvais pas faire lorsque je travaillais?

j’avais le temps pour faire de la relaxation-méditation, me détendre, peindre, faire du sport…

Si tôt dit sitôt fait, en faisant des choses qui me rendaient heureux, j’ai commencé à retrouver ma joie de vivre, faisant fuir ce nuage noir qui ne correspondait plus à mon énergie devenue positive.

Ce principe de la loi d’attraction est très important à comprendre, car tant que nous croyons qu’un nuage noir de mal-être nous appartient, que nous sommes ce mal-être, nous ne pourrons pas nous en défaire… Comment lutter contre soi-même? Dur, n’est-ce pas?. Il est donc nécessaire de s’en dissocier pour s’en défaire.

Pour nous aider à déceler si une énergie lourde nous appartient ou non, nous pouvons nous poser fréquemment la question! Ce mal-être m’appartient-il? Restez quelques instants dans le silence pour écouter votre corps vous répondre…

Le nuage noir a laissé place au ciel bleu, il est temps de se reposer…

Profitez de la période de chômage pour faire ce que vous ne pouviez plus faire, faute de temps; des choses qui vous rendent vraiment heureux.

Je vous invite à voir cette période comme un carrefour vers de nouveaux possibles, vers de nouvelles expériences, la possibilité également d’être plus à l’écoute de vos besoins, et par conséquent plus à l’écoute de ce qui vous donne de la joie dans votre vie.

D’ailleurs, savez-vous d’où vient le nom de chômage?

Il nous viens du latin: caumare, qui signifie se reposer lorsque il fait chaud…

Crédit photos: Flickr.com : Antoine Hubert

 

 

 

 

 

 

 

Recherches utilisées pour trouver cet article:meditation et chomage, content, bonhomme allumette et chomage, meditation pour chomeurs, se reposer au chômage, suit chaud

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

2 comments

  • Axel on 15 juin 2013 at 10 h 47 min said:

    Très bon article, dans un monde du travail où le temps est exploité et surexploité pour la performance et le résultat coûte que coûte, avoir du temps pour soit permet de construire tout ce qui nous tient à coeur et que l’on repousse pris dans la machine du quotidien, qui laisse peut de place au sensible, à l’écoute ou à la réflexion.

    • Bastien on 15 juin 2013 at 18 h 36 min said:

      Salut Axel, heureux de te lire! Nous vivons effectivement dans une société de compétition, où seuls les plus rapides, les plus intelligents les plus forts gagnent… La période de chômage est alors une période salutaire pour retourner à l’écoute de ses besoins;-) Joyeux week-end

      Bastien