le jugement des émotions peut fortement nuire à la santé

Que ce soit sur internet, dans des vidéos, sur des blogs, dans certains livres ou au détour d’une rue, on entend bien trop souvent ces deux adjectifs qui permettent de juger les événements, les gens, les émotions…

De quels adjectifs s’agit-il d’après vous?

Un indice: ils sont utilisés pour nommer les deux extrémités d’une pile…

…Oui, il s’agit bien de «positif» et «négatif».

Positif et négatif

Selon mon expérience, utiliser ces deux mots pour classer nos différentes émotions peuvent nuire à notre santé, et je m’en vais de ce pas vous expliquer pourquoi…

En fait à mon sens, c’est le mot négatif qui pose problème, bien que…

Car on le sait bien, lorsque on colle l’étiquette de «négatif» sur quelque chose, au mieux, on comprend qu’il vaut mieux garder cette chose à distance, au pire, on décide de se battre contre cette chose jugée négative pour nous…

Le problème, c’est que cela s’applique également pour les émotions. Ainsi, étiqueter une émotion de « négative » équivaut à refouler cette émotion, mais peut encore signifier lui déclarer la guerre.

De l’autre côté, le fait d’accoler l’étiquette «positive» à une autre émotion n’a rien de mal en soit, en revanche, cela signifie par la loi de polarité qu’il y a aussi nécessairement son contraire, soit du négatif.

Comme le jour n’existe pas sans la nuit, l’inspire sans l’expire le positif ne peut exister sans le négatif.

classer les émotions

Voilà à quoi pourrait ressembler les cases dans lesquelles notre mental étiquette les émotions.

Sachant que nous avons tendance à refouler tout ce qui est négatif, le simple fait de juger une émotion de négative peut suffire à l’enfouir au plus profond de nous, ce qui peut sérieusement nuire à notre santé.

Pour éviter cette classification bien sommaire de notre mental, je vous suggère d’entrer profondément en contact avec vous-mêmes et à la place de juger les émotions avec la tête, de prendre un temps pour commencer à ressentir les émotions avec votre corps.

Et dans cet espace de non jugement, on peut comprendre l’émotion comme étant une simple information, une réponse physiologique à une stimulation.

D’ailleurs dans l’étymologie du mot émotion, on retrouve «e» qui signifie vers l’extérieur et «motio» qui veut dire mouvement.

On peut donc comprendre l’émotion comme étant simplement un mouvement provoqué par une stimulation extérieure.
Et tout naturellement, on peut ressentir deux types d’émotions bien distinctes:

les émotionsDes émotions qui nous amènent à vivre des sensations agréables et que l’on va qualifier d’émotions agréables.

Des émotions qui nous amènent à vivre des sensations désagréables et que l’on va qualifier d’émotions désagréables.

En ce sens, les émotions ne sont plus perçues comme bonnes ou mauvaises, mais plutôt comme un indicateur très précieux qui permet de connaître le niveau de satisfaction des besoins de notre Etre.

En effet, lorsque nos besoins sont satisfaits nous vivons des émotions agréables (plaisir, contentement, joie…).

En revanche, lorsque nos besoins ne le sont pas, nous avons tendance à vivre des émotions désagréables (colère, frustration, tristesse…).

les émotions authentiques

Si les émotions agréables indiquent que tout est harmonieux pour nous en ce moment, les émotions désagréables, quant à elles nous invitent à prendre conscience que quelque chose n’est pas adéquat, peut-être que nous faisons fausse route ou que nos besoins n’ont pas été respectés, écoutés.

Quoi qu’il en soit, ce type d’émotion indique qu’il est maintenant important de changer, de revenir à soi pour retrouver l’harmonie, pour vivre à nouveau des émotions agréables.

La maladie et les émotions désagréables

J’aime bien croire que les maladies quelles qu’elles soient se créent lorsque il y a une trop grande stagnation d’émotions désagréables en nous.

Pourtant encore une fois, le mental peut juger la maladie comme quelque chose de malsain.

D’un certain point de vue, c’est compréhensible de penser cela, mais pourtant beaucoup de personnes bénissent le jour où la maladie à frappé à leur porte, car cela leur a donné l’opportunité d’acquérir de nouvelles compréhensions d’eux-mêmes, de porter un nouveau regard sur la vie, cela leur a donné l’opportunité de se libérer pour accoucher de leur nouveau soi.

Pour conclure

Ainsi le positif et le négatif correspondent à des étiquettes de notre mental qui a une compréhension du monde très limitée.

C’est pourquoi, je vous encourage dès aujourd’hui à ressentir vos émotions dans votre corps et de commencer à noter ce qui est agréable et ce qui l’est moins sachant que ce qui est désagréable peut vraiment être une belle opportunité d’évolution…

Et je serais curieux de savoir quelle différence cela fait pour vous de ressentir une émotion plutôt que de la juger… Je serais vraiment ravi de lire votre commentaire!

 

Recherches utilisées pour trouver cet article:images emotions tristesse, je ressens les émotions fortement, jugement et émotion, citation sur la colère, citation sur un vide d\émotion, emotion citation, femme emotions transparente dessin, image colere et triste, peux t on juger une emotion

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge