l’homme, le marteau et la peur

la peur du refus

Une histoire  pour aider à comprendre la peur du refus.

Un homme veut accrocher un tableau chez lui. Il trouve un clou, mais pas son marteau. Il sait que son voisin en possède un,

il l’avait vu l’utiliser quelques jours auparavant. ll décide donc de le lui emprunter.

Mais voilà qu’un doute le saisit: “Et s’il refusait de me le prêter. Je me rappelle que l’autre jour lorsque je l’ai salué  c’est tout juste s’il a répondu d’un vague signe de tête. Peut-être qu’il était pressé? Peut-être même a-t-il fait semblant d’être pressé parce qu’il m’aime pas! Et pour quelle raison ne m’aimerait-il pas?

J’ai toujours été honnête et sympa avec lui. Si quelqu’un voulait emprunter un de mes outils , je le prêterais avec plaisir.

Pourquoi est ce que ce voisin refuserai-t-il de me prêter son marteau, hein? Comment peut-on refuser de rendre un petit service comme cela?

Ce sont les gens comme lui qui empoisonnent notre vie! Il s’imagine sans doute que j’ai besoin de lui. Tout ça parce que MONSIEUR possède un marteau. Je m’en vais lui dire ma façon de penser, moi!”

Et notre homme se précipite chez le voisin, sonne à la porte et, sans laisser le temps de dire un mot au malheureux qui lui ouvre la porte, s’écrie d’un ton énervé : “Gardez-le votre sale marteau, espèce de vieille canaille!”

Derrière cette petite histoire amusante se cache une vérité que l’on retrouve bien souvent dans nos vies. Nous souhaitons demander un service à quelqu’un. Mais bien avant d’avoir pu exprimer notre requête à cette personne, notre peur du refus s’installe et nous nous convainquons dès lors que la demande va être refusée voir même rejetée ave mépris.

Mais force est de constater que s’il on dépasse cette peur du refus, et que nous exprimons notre demande, celle-ci, bien souvent  est très bien accueillie, en tout les cas rarement refusée.

Il est important d’écouter ces peurs quelles qu’elles soient (si elles sont là c’est qu’il y a une raison) mais pas forcément de les suivre,en tout les cas, éviter de s’identifier à elles. Nous ne sommes pas nos peurs.

Petit exercice: à télécharger ici Prenez une feuille blanche,  faites un trait vertical de  manière à la séparer en deux parties égales, nommez  la partie gauche “Peur du refus” “Les situations imaginées”,numérotez de 1 à 10,  ainsi à  chaque fois que vous aurez à demander quelque chose à quelqu’ un, inscrivez dans cette partie gauche, ce qui vous passe par la  tête lié à cette demande que vous devez faire. De l’autre côté du trait, à droite de votre feuille indiquez comme titre “Réalité” et numérotez également de 1 à 10. Le but étant d’indiquez ici le résultat effectif de votre demande et de comparer la différence entre ce que disent vos peurs et la réalité. C’est exercice permet de pendre conscience de la peur du refus tout en apprenant à ne plus s’identifier à elle.

 

Crédit photo: flickr CraftyGoat

Recherches utilisées pour trouver cet article:Histoire Du Marteau, Voisin marteau

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge