Pourquoi sommes-nous jaloux? Voici une réponse possible

Léa, 26 ans, surprend son petit ami à rentrer tard. Elle était sans nouvelles de lui depuis plusieurs heures et s’est faite un sang d’encre. Ses appels téléphoniques sont restés sans réponses. Léa avait tout de suite imaginé le pire en pensant à cette fille que Martin, son ami, avait revu lors d’un souper de classe. Puis, à cette autre femme qu’il a salué au supermarché l’autre jour, sans oublier celle qui soit-disant avait fait un faux numéro. Bref, Léa était en colère, car elle était persuadée que Martin venait de passer la soirée avec l’une de ces filles. Débordant de colère elle lui cria dessus: « Où étais-tu?, pourquoi es-tu rentré si tard? c’est quoi son nom? Dis moi tout? » Martin très surpris de l’accueil de son amie fut pris au dépourvu et fut contraint de lui expliquer en détails la raison pour laquelle il était rentré tard.
Sous la menace, Martin fut contraint de dévoiler la surprise qu’il préparait à son amie. Il dut avouer qu’il était en compagnie de Marc un de leur amis commun et qu’il préparaient ensemble secrètement une surprise de taille pour l’anniversaire à Léa, elle qui adore les surprise ça lui aurait fait plaisir… Quand à son portable il l’avait oublié à son travail.

Pourquoi Léa a-t-elle fait cette crise de jalousie? Pourquoi sommes-nous jaloux?

Voici peut-être une partie de la réponse:

Nous avons tous une partie masculine et féminine en nous-même, vous savez le côté yin le côté yang!!!
Ces deux parties se développent tout au long de notre vie et s’enrichissent d’expériences, c’est comme deux boites logées dans notre inconscient qui accumulent les expériences.
Tout ce qui est vécu avec des femmes est rangé dans la boite femme, c’est notre modèle féminin (les femmes c’est comme ça)
Toutes les expériences vécues avec des hommes sont enfermées dans une autre boite, notre modèle masculin.
Lorsque maman ou grand maman fait la cuisine, vous enregistrez cela dans la boite femme, les femmes font la cuisine.
Lorsque elle fait le ménage, vous comprenez que pour être une femme il faut faire le ménage, mais aussi faire les course, se maquiller…
Et puisque papa travaille tard le soir, vous notez que pour être un homme, il faut rentrer à la maison tard le soir et travailler beaucoup.
Et puis un papa ne pleure jamais, reste sérieux, se met en colère quand les choses ne vont pas comme il veut, et puis lorsque il perd son emploi, un papa va boire de l’alcool. Tout cela est donc ajouté à la boite masculine. Un homme, c’est comme cela.
La mère et le père sont nos premiers modèles, mais il y a aussi les grand parents, frères, soeurs, cousins, collègues, etc… qui à leur tour peuvent ajouter des expériences dans nos boites masculines et féminines. C’est ainsi que nous créons notre image de l’homme et de la femme.

Si Léa avait su cela, elle aurait pu comprendre que c’est depuis que son père est partit de la maison un soir lorsque elle avait 9 ans qu’elle a développé cet état de jalousie. En effet, quelques jours après son départ, la maman de Léa a découvert que son mari avait une maîtresse…
Léa a donc fait une projection de son père sur son ami, elle n’a pas envie de revivre cette séparation, c’est pour cette raison qu’elle a développé cet aspect de jalousie de peur qu’une nouvelle séparation n’ait lieu.

Prenez donc conscience que nous avons ces deux petites boites dans notre inconscient qui accumulent les expérience de notre vie et qui nous montrent ce qu’est un homme et une femme et par conséquent aussi comment réagir face à un homme ou à une femme.
La vidéo présente ci-dessous montre clairement l’influence des modèles parentaux.

Recherches utilisées pour trouver cet article:pourquoi sommes nous jaloux

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge